De quoi s'agit-il?

Une nouvelle édition de l'examen professionnel des électroplastes était prévue pour 2017. Entre temps, pour différentes raisons, entre autre la rédaction finale et la traduction du règlement, l'examen a été reporté au mois de février 2018.

Ce blog a été créé afin que les intéressé(e)s puissent s' informer le plus rapidement possible sur les actualités, à svoir les cours de préparation aux examens, les dates, programmes, lieux, couts etc. Il est évident que le site de la SSO-FSTS (www.sso-fsts.ch) serait également disponible à cette fin; or, un blog est nettement plus facile à gérer.

Bases

Le Conseil fédéral s'est rendu compte de l'importance des métiers non-académiques en tant qu'éléments essentiels au succès de l'économie suisse. De ce fait, il a été décidé de promouvoir la formation professionnelle, notamment la dite formation professionnelle supérieure, à savoir l'examen professionnel et l'examen professionel supérieur. A présent, il s'agit exclusivement de l'examen professionnel.

La désignation "maîtrise" reste profondément ancrée dans les ésprits, qoui que le dernier examen de maîtrise des électroplastes s'est déroulé en 1998! C'est en 2003 que le premier examen professionnel a été organisé sous ce nom, en français et en allemand, à l'époque sous l'ancien règlement, qui , lui, datait de 1991!

Particularités de notre profession

Comparée à d'autres professions notre branche est relativement petite, pour ne pas dire minuscule. Si nous formons 15 apprentis par année et région linguistique, c'est beacoup. Néanmoins, notre branche n'est pas seulement importante pour léconomie suisse, mais elle est proprement indisoensable! Il n'y a que peu de branches économiques qui peuvent se passer de l'électroplastie! En même temps il faut bien se rendre compte que nous, les Suisses, ne sont pas les seuls au monde à savoir chromer, nickeler, dorer etc. Les asiatiques les savent aussi. Même qui ne faut pas aller si loin... Ce qui peut nous distinguer des asiatiques et d'autres compétiteurs, ce sont nos compétences, à savoir "L‘aptitude à mettre en œuvre les savoirs, les savoir-faire et les savoir-être dans une situation de travail habituelle ou nouvelle". Donc: Ce n'est pas le nombre de professionnels qui compte, ce sont les compétences de ces professionnels!